Focus : l’exposition publique poursuit sa route

presentation1Après avoir siégé dans quatre communes du territoire (Grasse, Cannes, Peymeinade et Saint-Auban), l’exposition et ses outils de participation sont itinérants pour quelques jours encore. L’occasion pour les habitants de réagir aux premières versions d’étape du diagnostic.

Prochaine halte 

du 11 juillet au 19 juillet 2011 au MAS

 Pour lire la suite, cliquez sur le titre de l’article.

Un travail de décryptage
Compte tenu de la complexité des documents techniques que sont le Diagnostic du territoire et l’Etat initial de l’environnement, un effort de décryptage s’impose pour les rendre accessibles au plus grand nombre.
Dans un souci pédagogique, cette première exposition publique montre comment le territoire répond aux besoins fondamentaux de ses habitants (logement, emploi, environnement, etc.) : quelles sont ses forces, quelles sont ses faiblesses, mais aussi comment le territoire peut évoluer si aucune politique publique volontariste n’était mise en oeuvre.

Des outils participatifs
Le visiteur est ensuite invité à réagir :
– En répondant à 5 questions correspondant à 5 thèmes, posées sur 5 différentes cartes participatives (Comment protéger cette terre ? Trops d’espaces consommés ? Quelle économie demain ? Des transports pour tous du Nord au Sud ? Des enjeux pour le territoire. Quel est le vôtre ?). Ces cartes sont ensuite affichées sur un grand tableau, à la vue de tous.
– En répondant à 10 questions sur un module interactif, au moyen d’un écran tactile. Les résultats du sondage s’affichent en temps réel. Au 24 janvier 2011, déjà 265 participants ont donné leur avis.
Enfin, un livret de 4 pages est mis à disposition du public, qui rappelle les éléments clé de l’exposition publique du Scot’Ouest.

 

 

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.