Les habitants au cœur du SCoT : Première réunion publique – 28 novembre 2017

Le Syndicat Mixte en charge de l’élaboration du SCoT’Ouest organise la première réunion publique, mardi 28 novembre à 18h00, au Palais des Congrès de Grasse depuis la reprise de la procédure.
Outil stratégique et prospectif, le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) permet la mise en œuvre d’une stratégie territoriale de long terme à l’échelle d’un « bassin de vie ».

Le SCoT’Ouest des Alpes-Maritimes : une volonté commune

Couvrant le territoire de 2 intercommunalités (CA de Cannes Pays de Lérins et CA du Pays de Grasse) qui accueillent au total 28 communes*, le Syndicat en charge du SCoT’Ouest a été créé pour élaborer puis mettre en œuvre ce document de planification, rendu obligatoire par la loi.
Afin de faire face aux enjeux et aux fortes interactions que connaît le territoire, il était nécessaire d’établir une vision commune aux 2 Communautés. Le SCoT’Ouest vise ainsi à faire émerger les points de convergence entre les différentes politiques publiques territoriales. Tous les documents d’urbanisme communaux devront à terme être compatibles avec ce dernier.
Le SCoT’Ouest doit constituer le cadre de référence des différentes politiques sectorielles menées par les Communautés d’Agglomération et les communes, dans le seul but de l’intérêt général et de la cohérence d’aménagement du territoire.

La réunion publique : une 1ère étape pour être au plus près des préoccupations

Cette première réunion publique aura pour objectifs le lancement des réflexions menées sur le SCoT et le partage avec les habitants des premiers éléments de diagnostic.
Telle une photographie du territoire, le diagnostic permet d’étudier ses atouts et ses faiblesses pour identifier, par territoire et par thématique, les différents enjeux auxquels il faudra répondre afin d’assurer le meilleur avenir pour les habitants de l’Ouest du département.
Outil de conception et de mise en œuvre d’une planification territoriale, le SCoT’Ouest servira de référence pour les différentes politiques publiques notamment en matière d’habitat, de déplacements et de mobilité, de développement économique, de protection environnementale, d’organisation de l’espace…
Suivront ensuite deux phases :
– L’écriture du projet politique : le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) – politique intercommunale en matière d’urbanisme pour les 20 prochaines années.
– L’écriture du document prescriptif : le Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO) – prescriptions et recommandations pour la mise en œuvre de la stratégie d’aménagement définie en amont.

Ce contenu a été publié dans Concertation publique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.